Détecteur de canalisation pvc enterrée

Qu’est-ce qu’un détecteur de réseaux ?

L’essentiel à retenir

Les détecteurs de canalisations sont les outils utilisés lors de la détection et localisation de réseaux enterrés ou non, qui est une étape capitale lors de tout chantier et travaux. La détection de réseaux permet la mise à jour et la localisation des réseaux, enterrés ou non, pour orner les limites des chantiers et pour diminuer les risques d’accidents et d’incidents lors des travaux. À noter qu’avec un détecteur de réseau, on repère un champ magnétique et non une masse métallique. Ce champ est rayonné par le réseau acheminant une onde. Le détecteur de réseau enterré permet d’identifier et de détecter la profondeur des canalisations à l’aide de l’émission d’ondes et de fréquences.

Aussi, pendant le terrassement, il est très recommandé d’effectuer plusieurs vérifications dans la tranchée.

Les trois techniques d’application du signal

Le raccordement

Afin que l’onde se propage mieux, un touret de câble raccordé sur un piquet de terre très éloigné du réseau est recommandé. L’éloignement permet d’avoir un transfert très léger.

L’induction

Cette méthode permet d’appliquer facilement l’onde du générateur en le positionnant à l’aplomb du réseau de canalisation. Aussi, cette méthode alimente la plupart du temps les conducteurs métalliques situés à côté du générateur et permet la vérification de la présence de réseaux PVC situés sous le sol dans une zone enterrée donnée. Une longueur équivalente à 40 pas est recommandée entre le générateur et le récepteur. Cela permet d’empêcher la réception directe du champ magnétique de l’induction.

La pince émettrice

La pince à champ magnétique a la capacité d’injecter les ondes du générateur sur les câbles qui sont en service. Il faut bien s’assurer qu’elle soit autour du câble dans le cas où ce câble est raccordé à la terre aux deux bouts. Le récepteur mesure alors la profondeur du réseau de canalisation enterré.

Avec la technique de détection des réseaux enterrés, on différencie sept réseaux différents :

À quoi sert le détecteur de réseaux et quel est cet outil ?

Pour localiser des réseaux conducteurs souterrains lors de vos travaux et chantiers (télécom, éclairage public et électrique), il nous suffit de nous brancher à l’aide d’un générateur sur le câble conducteur afin de déterminer sa position et sa profondeur.

Pour les déterminer, nous prenons un générateur (injection d’un courant dans la canalisation), mais aussi un détecteur électrique (qui permet de recevoir les ondes). Quand on a recourt à la détection électromagnétique, il est nécessaire de disposer d’ouvrages accessibles tels que les coffrets électriques, les plaques, etc.

Quels outils sont nécessaires dans la détection de réseaux ?

Afin de réaliser des travaux de détection de réseaux enterrés sur vos chantiers, plusieurs outils existent. La détection de réseaux que nous effectuons est une technique non intrusive : dans l’optique d’une détection de réseaux, nous disposons d’un géoradar et d’un détecteur électromagnétique.

À quoi sert le géoradar et quel est cet outil ?

Cet outil va permettre au technicien de retrouver la position exacte du réseau d’assainissement souterrain, mais aussi de donner les cotes et profondeurs sous-sol (au maximum à 3 m de profondeur) avec une précision de classification « A » (40 cm pour les réseaux rigides). Lorsque le technicien passe le long de la chaussée, les ondes électromagnétiques émises par le géoradar se réfléchissent quand elles entrent en contact avec un réseau de canalisations PVC, ce qui se représente sur l’écran sous forme de parabole et indique au technicien que le réseau est juste en dessous et va donc pouvoir marquer la profondeur et les côtes sur le terrain.

Il s’agit d’une méthode précise dont l’efficacité et la valeur sont reconnues. En faisant appel à la détection de votre circuit par géoradar, vous limitez le risque de potentielle erreur.

Le principe du RPS

Il s’agit d’un Radar à Pénétration de Sol (RPS), appelé aussi radar géologique ou géoradar. C’est un appareil géophysique utilisant le principe de radar que l’on pointe vers la terre pour en étudier la composition et la structure.

En général, on utilise la bande des micro-ondes et des ondes radio. On peut ainsi sonder une grande variété de terrains, incluant les calottes glaciaires et les étendues d’eau.

Le principe de fonctionnement des RPS est celui des radars. En effet, des fréquences électromagnétiques sont envoyées dans le sous-sol par une antenne. Ainsi, lorsque ces ondes rencontrent des changements de milieux, une partie est renvoyée vers la surface et est enregistrée par l’antenne réceptrice. Celle-ci peut être la même que celle qui émet. Elle peut aussi être différente et dans ce cas, elle est également située à un endroit différent.

Pour les réseaux non-conducteurs (tels que les canalisations d’eau potable, d’assainissement et de gaz) nous utilisons un géoradar pour connaître leur position et leur profondeur.

Quelques limites à l’utilisation de ce géoradar

Si un circuit de canalisation PVC est détecté et présent, une hyperbole apparaît sur la tablette du géoradar. Malgré tout, le géoradar ne donne pas la nature des réseaux détectés. Son utilisation peut aussi être compliquée en fonction de la nature du terrain (s’il y a une présence de cavité, des mouvements du terrain ou encore une présence de ferraillage).

L’aiguille détectable

La sonde peut être utilisée de plusieurs manières. Tout d’abord, il est recommandé de mettre l’extrémité de l’aiguille à terre. C’est-à-dire, raccorder le bout métallique de l’aiguille à la terre (avec un câble ou un piquet par exemple). Aussi, il est nécessaire de détenir un générateur de signal, qui détectera les sondes électromagnétiques émises par l’aiguille. Dans ce cas il est recommandé d’utiliser une fréquence basse, 640 Hz ou 8 kHz.

Si vous ne pouvez pas raccorder l’aguille à son extrémité, alors, il est conseillé d’utiliser une fréquence plus élevée de type 33 kHz. Éloignez-vous alors d’une dizaine de mètre afin de ne pas subir de perturbations électromagnétiques.

Une fois l’aiguille insérée dans le conduit, allumez l’émetteur et choisissez la fréquence adaptée à votre cas pour pouvoir commencer à détecter.

La méthode de détection électromagnétique de réseaux fait partie des plus efficaces. Elle permet de détecter :

  • les canalisations métalliques comme la fonte et l’acier,
  • les fibres optiques équipées d’un fil conducteur de type plinox,
  • les câbles électriques en cuivre, ou ceux des réseaux de télécommunication,
  • les canalisations d’assainissement,
  • les branchements des sources d’énergie,
  • les fourreaux de réservation.

Quelles sont les différentes solutions proposées par ERP SERVICES ?

Nous vous proposons le savoir-faire de nos équipes professionnelles pour réaliser une étude de votre circuit ENEDIS.

Nos prestations permettent de réaliser des études qui vous apportent un accès complet et précis aux informations relatives à votre circuit de canalisations lors de vos travaux sur un chantier. Elles permettent ainsi un relevé de la localisation du réseau électrique existant, que ce soit après vos travaux ou bien dans le cadre d’une étude de pose. Elles vous permettent ainsi de construire vos projets sur des bases solides, à l’aide de méthodes et de documents réalisés avec précision.

En bref

Les outils utilisés par ERP SERVICES

Détecteur électromagnétique

Tout d’abord la détection électromagnétique par détecteur de fréquences permet la détection des réseaux conducteurs, par mesure d’un champ électromagnétique (via une bobine – principe des courants de Foucault) émis par des objets conducteurs souterrains, soit de manière passive (réseau déjà porteur de champ électromagnétique), soit de manière active (induction de courant par un générateur). 

Radar géologique – Géoradar

Dans un second temps, la détection via un géoradar permet la détection des canalisations enterrées non conductrices. 

C’est une méthode pour l’imagerie interne de nombreux types de matériaux géologiques comme les sols, roches ainsi que les matériaux artificiels de construction comme le béton. Le géoradar peut être utilisé avant vos travaux et chantiers pour des applications allant de la détection de conduites (métallique ou non), câbles, collecteurs, fondations, citernes et vides, à l’auscultation d’ouvrages béton (ferraillages, ancrages, vides, zones altérées) et l’archéologie. 

Son principe de fonctionnement consiste en l’émission d’une onde, un signal électromagnétique qui se réfléchit à l’interface entre deux milieux physiques distincts présentant des caractéristiques diélectriques différentes. L’onde est émise par l’antenne sous forme d’impulsions très brèves. 

En rencontrant un objet une partie de l’énergie est réfléchie vers la surface qui est captée par l’antenne. Ce signal est traité, visualisé sur écran et enregistré. Le déplacement le long d’un profil permet d’obtenir une image en coupe du terrain (radargramme ou profil géoradar). Selon la profondeur d’investigation souhaitée et la précision nécessaire, différentes antennes de différentes fréquences d’émissions peuvent être utilisées. 

Il peut être utilisé pour détecter les canalisations en acier, fonte, PE, PEHD, PVC, béton, etc.

Une fois la détection des réseaux enterrés conducteurs grâce au détecteur électromagnétique et des réseaux non conducteurs grâce au géoradar, nous noterons selon le code couleurs via des bombes de peinture les différentes informations concernant les canalisations détectées. 

L’onde est émise par l’antenne du détecteur sous forme d’impulsions de fréquences très brèves.

En savoir plus : Notre matériel

En savoir plus : Détection de réseaux 

Nous contacter

Détecteur canalisation pvc enterrées