INVESTIGATIONS COMPLEMENTAIRES

Sur les chantiers de construction, la nouvelle réforme anti-endommagement DT-DICT exige la mise en œuvre de certaines précautions pour les travaux à proximité des réseaux. Dans le cadre de l’application de cette réglementation, il est important de connaître la localisation exacte de chaque réseau souterrain avant de commencer à creuser. À ce titre, notre société vous propose plusieurs solutions pour des investigations complémentaires afin de localiser les installations enterrées.  On vous donne des solutions, avec ERP-Services l’une des entreprises experte dans son domaine, vous aurez une réponse dans les 24H.

Comment se déroulent les investigations complémentaires avec ERP-SERVICES ?

Vous avez un projet de travaux prévus sur vos réseaux ou pour votre bâtiment ? Pour réussir votre projet sans endommager les zones de constructions existantes sur le chantier, il est nécessaire de détecter avec rigueur les réseaux ensevelis. Durant ce processus, une légère imprécision des plans existants peut entraîner des dégâts importants et affecter la sécurité des personnes présentes sur la zone de construction et de vos ouvrages (réseaux en classe de précision B ou C). Afin de s’occuper de tous vos enjeux, nous sommes disponibles dans le pays pour vous apporter une réponse. 

En cas d’incertitude, l’idéal est donc de réaliser une détection pour déterminer la localisation précise de chaque réseau sur le chantier, afin de fiabiliser votre projet. On parle alors d’investigations complémentaires. Dans notre entreprise, cette intervention comprend 3 étapes : dans un premier temps la localisation des réseaux et leur marquage piquetage au sol ; puis le géoréférencement des réseaux avec un GPS topographique ou une station totale robotisée ; et enfin la réalisation du plan sur AutoCAD.

L’investigation complémentaire d’un ouvrage, sous la direction du maître d’œuvre, revêt une importance capitale dans la réussite et dans les mesures d’un projet. Ce processus implique l’utilisation de techniques avancées afin de cerner les enjeux spécifiques et d’assurer la marche fluide du chantier. Parmi ces techniques, le piquetage précis des zones concernées est essentiel, permettant ainsi de poser des jalons concrets pour les prochaines étapes. Parallèlement, des mesures précises sont prises pour évaluer la profondeur des travaux nécessaires et garantir une exécution optimale.

Géoréférencement par levés topographiques

Il s’agit de la première étape du processus des inspections complémentaires d’ouvrage. À ce niveau, notre équipe professionnelle est responsable et utilise de l’équipement professionnel adapté pour localiser vos réseaux enterrés avec la meilleure rigueur possible. Après cette phase de localisation des réseaux, nous procédons au levé de points topographiques sur l’ensemble des éléments détectés. Ceci se fait par la technique de la fouille en relevés 3D ou par photogrammétrie. Ces deux méthodes nous permettent de gagner du temps tout en réalisant une localisation très précise. Avec le scannage 3D par exemple, la précision obtenue est conforme à la classe A de la norme DT-DICT.

Cartographie et représentation par DAO-SIG

Une fois les points géographiques des réseaux des canalisations souterraines relevés, nous passons à la cartographie par SIG (Système d’Information Géographique). L’objectif est de matérialiser les points prélevés directement sur une carte de situation. Vous pourrez ainsi mettre à jour vos cartes topographiques, en prévision d’éventuels travaux. Pour réaliser la cartographie du site, notre équipe technique utilise principalement le logiciel Qgis. Les fonctionnalités de ce Système d’Information Géographique nous aident à traiter avec précision les données collectées. Cela améliore également la qualité et le rendu final des plans réalisés.

À partir du moment où la typographie des réseaux est prête, les techniciens exploitant prévus chargés du chantier peuvent étudier la faisabilité du projet et lancer les travaux si nécessaires. 

Investigations complémentaires : pourquoi faire confiance à ERP-SERVICES ?

Depuis janvier 2018, la certification AIPR (Autorisation d’Intervention à Proximité des Réseaux) que nous détenons est exigée pour la sécurité de tous les travaux liés aux réseaux. Dans notre entreprise, chacun de nos techniciens exploitants dispose de cette autorisation spécifique. Cela constitue un gage de la qualité de nos prestations, notamment dans le contexte des interventions sur les réseaux, comme les inspections complémentaires.

De plus, nous disposons des outils les plus avancés pour réaliser la détection, la localisation et la typographie de vos réseaux ensevelis (vos canalisations ou autres). Vous pouvez ainsi compter sur notre professionnalisme et notre expertise pour lancer votre projet de construction sans craindre le risque d’endommager vos installations existantes tout en suivant la bonne réglementation.

N’attendez pas et faites appel à nous, nous faisons partie des entreprises spécialiste et  responsable pour détecter et sécuriser vos ouvrages à l’occasion de vos travaux.

En bref...

Qu’est-ce que des investigations complémentaires ?

Les investigations complémentaires permettent :

  • De connaître précisément l’emplacement des réseaux enterrés ;
  • D’assurer la faisabilité technique d’un projet.

Il vous est obligatoire de réaliser des investigations complémentaires pour la sécurité.

La cartographie de vos réseaux souterrains est imprécise ? Alors contactez-nous !

Formulaire DT-DICT

Quels avantages apportent les investigations complémentaires ?

Ces investigations sont indispensables, notamment parce qu’elles vous apportent de nombreux avantages, tels que :

  • La fiabilisation de votre projet ;
  • La sécurisation des personnes présentes sur la zone de construction ;
  • La sécurisation de vos ouvrages ;

La classification de vos réseaux en classe A (incertitude inférieure ou égale à 40 cm si le réseau est rigide et 50 cm si le réseau est flexible).

Quel est le matériel utilisé pour votre projet ?

Pour la bonne réalisation de vos investigations complémentaires, nous utilisons divers outils :

  • Le matériel de détection, qui permet de définir assez précisément la position des réseaux enterrés (à 0,40 cm pour les réseaux non flexibles et à 0,50 cm pour les réseaux flexibles), à savoir le détecteur électromagnétique et le géoradar.
  • Des bombes de couleurs pour le marquage au sol des réseaux souterrains. Chaque réseau à sa couleur (rouge pour l’électricité, rose pour l’éclairage, blanc pour la SLT et la délimitation des zones de construction, vert pour le télécom, jaune pour le gaz, bleu pour l’eau, marron pour l’assainissement, orange pour les produits chimiques, violet pour le chauffage).
  • Le matériel topographique afin de mettre à jour les cartes à votre disposition (GPS et/ou station totale robotisée)
Matériel topographique / Station totale

Articles récents :

Canalisation sous dallage

Détecter vos canalisations  avec ERP SERVICES Vous êtes dans l’incertitude quant à l’emplacement de l’installation de vos canalisations enterrées sous vos dallages ? Soupçonnez vous...

Lire plus